+ 84 9 66 59 98 05 (Hotline, francophone, WhatsApp)
Portrait d'ethnie: la minorité Tay - Parfum d'Automne Portrait d'ethnie: la minorité Tay - Parfum d'Automne Portrait d'ethnie: la minorité Tay - Parfum d'Automne
Femmes Tay en tenue traditionnelle, Nord Vietnam

Portrait d’ethnie: la minorité Tay

 

La population Tay est la minorité la plus nombreuse au Vietnam. Vivant dans le Nord du pays, ses membres se sont très bien acculturés à la majorité Kinh (Viet). Nous vous donnons ici de nombreuses informations pour découvrir cette population 

 


 

Les populations de l’ethnie Tay vivent principalement dans le Nord du pays et plus précisément dans le Nord Est. De nombreuses populations Tay vivent dans les Provinces de  Cao Bằng, Lạng Sơn, Bắc Kạn, Thái Nguyên, et Quang Ninh où ils vivent généralement dans les vallées ou au pied des montagnes.

 

Femmes Tay en tenue traditionnelle, Nord Vietnam. Source: Alotrip

 

De quoi vivent-ils ?

Ce sont des agriculteurs qui cultivent le riz depuis des milliers d’années. Ils sont experts en culture intensive et en méthodes d’irrigation. En plus des champs irrigués dans les plaines, les Tay cultivent aussi du riz en terrasse, avec d’autres légumes. Ce sont également des éleveurs qui ont l’habitude d’élever leurs bêtes en plein air.  Ils se nourrissent de riz gluant et en font des gâteaux à la façon du bánh chưng (format carré) ou du bánh dày (format rond). Les femmes sont réputées aussi pour être de grandes tisseuses !

 

Comment se logent-ils ?

Les maisons des Tay sont fabriquées du pilotis dont le savoir-faire est transmis de génération en génération. La construction de la maison est une étape importante dans la vie d’une famille. Elles sont faites d’un bois solide appelé lim (bois de fer) et sont construites de manière à permettre l’évacuation de la chaleur pendant l’été. Les maisons sont entourées de balcons, ce qui permet une meilleure ventilation sur chaque côté. Le toit de la maison fait pour une grande part la spécificité de la maison : il nécessite des milliers de feuilles de palme ! A l’intérieur, plusieurs pièces existent sans qu’aucune cloison ne soit construite. La cuisine est au centre de la maison et réunit toute la famille au moment des repas. Dans cette « pièce », se trouve également l’autel des ancêtres où l’on fait des offrandes.

Source: Article du courrier du Vietnam

 

Comment s’habillent-ils ?

Contrairement à d’autres vêtements très colorés (ceux des H’mong par exemple), les vêtements traditionnels des Tay sont simples et épurés. Les femmes portent une jupe ou un pantalon, une chemise et une tunique. Ici pas de motif ou brocard, la sobriété dans les couleurs est de mise. Quelques accessoires néanmoins : un turban noir ou indigo, autrefois en soie, aujourd’hui le plus souvent en coton. Une ceinture verte qui contraste avec le reste de la tenue aux couleurs sombres. Et pour finir quelques bijoux, aux poignets et aux chevilles. Les hommes, eux, portent un habit teinté d’indigo.

 

Quelles sont leurs croyances ?

Les croyances des Tay sont très proches de celles des Kinh (Viets) avec lesquels ils partagent une histoire commune très longue. Ainsi, ils pratiquent le culte des ancêtres et font des dévotions aux génies de la maison. La maison tient une place importante dans la culture Tay et s’installer dans une nouvelle demeure nécessite de respecter les règles de la géomancie en prenant en compte plusieurs critères, l’orientation du terrain, l’âge des hôtes mais aussi le calendrier lunaire… Les génies de la cuisine prennent une place importante dans leurs croyances tout comme la déesse de l’accouchement !

 

Les rites

# Le mariage : le mariage est une histoire de famille et le choix en dernier ressort revient aux parents ! De nombreuses us et coutumes entourent toutes les étapes du mariage – demande de la main, fiançailles, cadeaux de l’homme aux futurs beaux-parents, annonce du jour du mariage, cérémonie de mariage, au-revoir de la mariée etc. Le jour du mariage, c’est le marié qui prend en charge le repas qui se fait, notons-le, sans alcool ! Les mariés sont tout de noir vêtu pour cet événement important.

# Les funérailles : Une grande place est faite aux sorciers, maîtres du rite. Les chants et la musique funéraires sont indispensables et joués par plusieurs personnes. Plus les funérailles sont somptueuses, plus la reconnaissance des enfants envers leurs parents est importante !

 

Pour rencontrer la population Tay pendant votre voyage, il suffit de confectionner avec nous votre circuit sur-mesure!

 

Nos circuits à la rencontre des ethnies du Vietnam

 

 

Mathieu Arnaudet

Laisser un commentaire :