+ 84 9 66 59 98 05 (Hotline, francophone, WhatsApp)
Portrait d'ethnie: la minorité Thai / Tai - Parfum d'Automne Portrait d'ethnie: la minorité Thai / Tai - Parfum d'Automne Portrait d'ethnie: la minorité Thai / Tai - Parfum d'Automne
Femme Thai en train de tisser dans la ville de Nghia Lo, Province de Yen Bai, Vietnam

Portrait d’ethnie: la minorité Thai / Tai

 

Découvrez ici des informations sur l’ethnie Thai / Tai vivant dans le Nord-Ouest du Vietnam. Nous vous parlerons des deux principaux groupes Thai, Thai Noirs et Thai Blancs. Fières de leur culture, les habitants Thai du Vietnam vous accueilleront à bras ouverts pour partager des moments inoubliables! 

 


 

Les Thai / Tai sont le deuxième groupe ethnique du Vietnam en termes de population. Leur nombre est estimé à près de 1.5 millions de personnes. Cette population se divise en deux groupes bien distincts sur le territoire vietnamien : les Thai Blancs (Tai Don) et les Thai Noirs (Tai Dam). Ils se répartissent dans les vallées du Nord Vietnam (Provinces de Hoa Binh, de Yen Bai et de Dien Bien Phu).

 

Femme Thai accueillant les voyageurs à son logement, Nghia Lo, Province de Yen Bai, Vietnam

 

Leur histoire

Plusieurs ethnies vivant dans le Yunnan actuel et parlant des langues du groupe Tai migrèrent vers la péninsule indochinoise vers le Xème siècle de notre ère. Selon la légende, le « peuple » Tai serait né en tant que tel dans la Province actuelle de Dien Bien Phu. Les Tai auraient créés alors leur propre mythologie, faisant de Khoun Borom, le fils du Roi des Dieux, le premier à gouverner le Royaume des Tai.

Le « peuple » migra et se dispersa ensuite sans doute afin de trouver de nouvelles terres cultivables (pour le riz).

Aujourd’hui, pour simplifier (parce qu’il existe des sous groupes !), deux principaux groupes sont identifiés au Vietnam : les Thai Blancs (Tai Don) et les Thai Noirs (Tai Dam). La principale différence, et la plus visible, entre ces deux populations qui, dans bien des endroits, vivent ensemble : la couleur et la forme de leur tenue, notamment celle des femmes. Traditionnellement, les femmes Thai noirs portent un chemisier noir avec un col haut et une jupe noire. Les femmes Thai blancs portent elles un chemisier blanc avec un col en forme de cœur et une jupe noire.

 

Localisation

Plusieurs provinces du Vietnam accueillent des populations Thai : Lai Chau, Dien Bien, Son La, Yen Bai, Hoa Binh, Nghe An ou encore Thanh Hoa. Toutes les populations Thai vivent ainsi dans le Nord du Vietnam.

Les Thai Blancs (moins de 400 000 personnes) vivent principalement sur les abords des fleuves Rouge et Noir, dans les Provinces de Hoa Binh, Son La et Dien Bien.

Les Thai Noirs (environ 1 million de personnes), quant à eux, vivent principalement dans les Provinces de Yen Bai et de Dien Bien Phu. Ils sont très présents par exemple dans la vallée de Muong Lo, située dans la province de Yen Bai. Grace à des conditions climatiques favorables, la population Thai cultive deux récoltes de riz par an. Muong Lo est perçue par les Thai Noirs comme le berceau de leur peuple.

 

Comment se logent-ils ?

Les Thai vivent dans des maisons sur pilotis aux toits de forme différente: les Thai noirs vivent dans des maisons aux toits arrondis et convexes, qui peuvent ressembler quelque peu à des carapaces de tortues. Ces maisons sont appelées khau cut. Les Thai blancs, eux, vivent dans des maisons de forme rectangulaire, le toit est long et très haut.

Jeune femme Thai descendant de sa maison, Nghia Lo, Vietnam

 

Quelles sont les spécificités culinaires ?

La cuisine des Thai se rapproche de celle de leurs lointains cousins Lao. Le plat typique le plus apprécié est le « riz gluant » cuit et servit dans des fleures de bananiers. Pour les jours de fête, c’est le « khau cam » qui est préparé : le riz en cinq couleurs (blanc, vert, rouge, violet et le jaune) est présenté sous la forme d’une bauhinie, une des fleurs de la région de Muong Lo. A chaque couleur correspond un symbole : le rouge pour l’aspiration ; le violet l’abondance de la terre ; le jaune la prospérité ; le vert la verdure des forets ; le blanc, l’amour éternel. Ces jours de fête sont aussi l’occasion de faire ses prières pour la prospérité et le bonheur.

 

Quelles sont leurs croyances ?

Comme la plupart des populations vivant au Vietnam, les Thai sont animistes mais pratiquent aussi le culte des ancêtres.

 

Les Thai pendant la guerre d’indépendance

Dans les années 1860, les soldats français vinrent s’implanter dans le Nord-ouest du Vietnam actuel, qu’ils appelèrent Tonkin. Cette région prit une place stratégique dans les batailles du 20ème siècle (carrefour entre le Vietnam, le Laos et la Chine). Les français essayèrent de faire des leaders Thai des alliés en leur proposant de faire du pays Thai un Etat autonome au sein du Protectorat francais. De nombreux Thai vinrent se ranger du cote français pour défendre leur territoire contre le Viet Minh.

Après la défaite de Dien Bien Phu et les accords de Genève mettant fin à l’Empire colonial français en Indochine, de nombreux Thai prirent la décision de fuir vers le Sud Vietnam et le Laos à l’été 1954.

Pour celles et ceux restés dans le Nord Vietnam, le pays Thai devint une zone autonome à partir de 1955, avant, en 1975, de se faire absorber dans l’Etat et la nation vietnamienne.

 

Sources de l’article:

Sur l’histoire du peuple Thai et ses légendes : Tai Studies Center

Sur Muong Lo dans la Province de Yen Bai: Courrier du Vietnam

 

Pour rencontrer la population Thai pendant votre voyage, il suffit de confectionner avec nous votre circuit sur-mesure!

 

Nos circuits à la rencontre des ethnies du Vietnam

 

 

Mathieu Arnaudet

Laisser un commentaire :