Proclamation de l’Indépendance du Vietnam (2 septembre 1945): histoire et portée symbolique - Parfum d'Automne Proclamation de l’Indépendance du Vietnam (2 septembre 1945): histoire et portée symbolique - Parfum d'Automne Proclamation de l’Indépendance du Vietnam (2 septembre 1945): histoire et portée symbolique - Parfum d'Automne
Déclaration d'Indépendance du Vietnam 2 septembre 1945

Proclamation de l’Indépendance du Vietnam (2 septembre 1945): histoire et portée symbolique

———————————————————————————

Le 2 septembre marque au Vietnam une date importante, celle de l’indépendance du pays proclamée en 1945. C’est l’occasion pour les vietnamiens et les autorités du pays de célébrer un moment symbolique dans l’histoire contemporaine du Vietnam mais aussi le héros national, Ho Chi Minh.

Nous proposons dans cet article de revenir sur l’histoire qui a mené à cette proclamation d’Indépendance. Nous parlerons tout d’abord du contexte dans lequel s’est inséré cette proclamation, celui de la fin de la 2nde guerre mondiale, puis de la manière dont Ho Chi Minh et ses alliés ont su saisir ce moment pour accélérer leur présence et gagner en légitimité.

La Proclamation d’Indépendance du 2 septembre 1945 ne mettra néanmoins pas fin aux velléitées de puissance de la France dans la region et il faudra encore attendre plusieurs années et deux guerres pour que la République Socialiste du Vietnam puisse être proclamée sur l’ensemble du territoire vietnamien.

 

La déclaration d’indépendance du 2 septembre 1945 dans le contexte de la 2nd guerre mondiale

Le contexte qui a vu naitre la déclaration d’indépendance du Vietnam est d’abord celui de la seconde guerre mondiale voyant les Alliés se battre contre les forces de l’Axe (Allemagne, Italie et Japon notamment).

L’Indochine reste à l’écart de la guerre du Pacifique entre les américains et les japonais jusque Juillet 1944, date à laquelle l’US Air Force commence à bombarder les postes japonais en Indochine depuis la Chine du Sud et les Philippines. En janvier 1945, deux raids de la Task Force 38 seront dévastateurs pour la flotte marchande japonaise mais également pour les jonques de ravitaillement vietnamiennes et une partie de la flotte française (le croiseur Lamotte-Picquet sera bombardé et coulé). A la fin de l’année 1944, les forces japonaises décident de mettre fin au statu quo avec la France de Vichy et de libérer la région du joug de l’occupant français. Après le refus de l’amiral français Decoux de passer ses forces sous l’autorité de l’Empereur du Japon, l’opération Meigo Sakusen est déclenchée: dans la nuit du 9 Mars 1945, un grand nombre d’officiels français sont capturés et les troupes françaises et indochinoises attaquées.

 

Amiral Decoux avec des officiers japonais

Amiral Decoux avec des officiers japonais

 

Après cette attaque, l’administration coloniale française est pour l’essentiel détruite. La puissance japonaise déclare l’indépendance des trois Etats indochinois tout en gardant le contrôle sur le personnel politique mis au pouvoir. Bao Dai, jusque là “roi d’Annam” devient Empereur du Vietnam et forme un gouvernement ayant autorité sur l’ensemble du territoire vietnamien (les concessions françaises de Tourane-Danang, Haiphong et Hanoi sont réintégrées dans l’Empire ainsi que la Cochinchine malgré les revendications cambodgiennes sur ce territoire méridional).

Cette indépendance n’est bien sûr pas celle qui est célébrée aujourd’hui chaque année. Dès le début, les communistes indépendantistes dénonceront ce gouvernement “fantoche” à la botte du pouvoir japonais.

Ce gouvernement mis en place en avril 1945 ne durera que quelques mois, incapable qu’il fut de gérer la crise économique et humanitaire qui s’évissait dans le pays à partir du début de l’année 1945. Depuis 1941 en effet, le gouvernement colonial français en Indochine, soumis au régime de Vichy, et les Japonais réquisitionnaient la plus grande partie de la production agricole et minière afin de satisfaire les exigences nippones. Le riz mais aussi le maïs, le charbon et le caoutchouc étaient envoyés au Japon. La pénurie de denrées ainsi que l’inflation galopante menèrent à la famine de janvier 1945 qui allait faire plus d’1 million de morts. Impuissant face à cette crise et sans attendre la capitulation du Japon, le gouvernement démissionne au début du mois d’août 1945.

 

Images de villageois pendant la famine de 1945

Images de villageois pendant la famine de 1945

 

A cet instant, la plupart des forces en présence se rangèrent derrière le Viet Minh, rendu ainsi légitime à déclarer l’Indépendance du pays et la création de la République Démocratique du Vietnam.

Il faut maintenant parler de la manière dont le Viet Minh et Ho Chi Minh en particulier ont su saisir favorablement l’opportunité dans ce contexte de fin de la guerre mondiale pour apparaitre comme la force libératrice légitime du pays.

 

La déclaration d’indépendance ou la prise de pouvoir par le Viet Minh

La déclaration d’indépendance du 2 septembre 1945 symbolise la libération du pays du joug étranger mais elle marque aussi la consécration d’un mouvement politique, le Viet Minh, et d’un homme charismatique, Ho Chi Minh.

Ce dernier, de son vrai nom Nguyen Ai Quoc, avait quitté Moscou en 1938 et séjourné en Chine jusqu’en 1941 dans les bases rouges du Guanxi. Il réunit la 8e conference du Comité Central du Parti Communiste Indochinois (fondé en 1930) en mai 1941. Le Comité se mit d’accord alors sur une nouvelle ligne politique à suivre: le but de la lutte devait être avant tout l’indépendance en rassemblant les vietnamiens sur une base la plus large possible. La révolution sociale tout comme la lutte des classe passèrent alors au second plan. Le Viet Minh (“Ligue pour l’Indépendance du Vietnam”) est alors fondé, qui entend regrouper nationalistes communistes et non communistes en vue d’assurer l’indépendance du Vietnam.

A partir de sa création, les membres du Viet Minh s’employèrent à créer les organisations pour mobiliser la population comme les Comités de Salut National (Hoi Cuu Quoc). Des milices furent également créées, dirigées par les stratèges Vo Nguyen Giap et Chu Van Tan.

 

Ho Chi Minh et ses camarades de combat (Général Giap à droite)

Ho Chi Minh et ses camarades de combat (Général Giap à droite)

 

Ce travail de fond auprès de la population malgré les emprisonnements d’un grand nombre de ses militants permit au Viet Minh d’étendre petit à petit son influence. Le coup de force japonais du 9 mars 1945 fut perçu comme une opportunité à saisir par Ho Chi Minh. Ce dernier demanda l’aide des américains dans la lutte contre le Japon et sut se faire entendre: armes et formations furent prodiguées au Viet Minh par l’armée américaine.

Une Convention Nationale (à Tran Trao, 70km de Hanoi) fut convoquée le 19 Mai 1945 où les délégués Viet Minh vinrent de tout le pays. La Convention mit à l’ordre du jour l’indépendance nationale et porta Ho Chi Minh à la tête du Comité de Salut National. En août 1945, avec l’appui des américains et de la garde indochinoise, et sans que la garnison japonaise n’y dise rien, le Viet Minh prend le pouvoir dans la capitale vietnamienne (19 août) puis de la capitale impériale, Hue, le 22 août.

 

Ho Chi Minh et ses alliés américains

Ho Chi Minh et ses alliés américains en 1945

 

A cette date, le Viet Minh est en position de force sur tout le territoire et se montre en capacité de  négocier avec les Alliés. Le 2 septembre 1945, Ho Chi Minh concrétisa le projet de la Convention en déclarant l’indépendance du pays et en proclamant la République Populaire du Vietnam.

 

La déclaration d’indépendance et la symbolique du nouveau régime politique

L’événement du 2 septembre 1945 marque tout à la fois l’indépendance du pays, l’arrivée au pouvoir d’une force politique légitime (le Viet Minh) et l’instauration d’un nouveau régime politique, la République Démocratique du Vietnam.

Dans son discours sur la place Ba Dinh devant une foule immense, Ho Chi Minh, qui faisait là sa première apparition nationale, fit référence à la Constitution américaine de 1776 et à la Déclaration des Droits de l’Hommes et du Citoyen de 1791, trahies toutes deux selon lui par les colonialistes. L’événement du 2 septembre 1945 montre aussi les attributs du nouveau régime qui sont toujours ceux du Vietnam aujourd’hui: drapeau rouge à l’étoile d’or, emblème du Viet Minh, qui devint Drapeau national ; devise Doc Lap Tu Do Hanh Phuc (Indépendance, Liberté, Bonheur) et un hymne national.

L’événement a une portée philosophique et symbolique forte mais aussi stratégique: en prenant le terrain avant l’arrivée des missions de désarmement Alliés, le Viet Minh se trouve en position de force pour négocier et decider du futur du Vietnam.

 

Photos d'Ho Chi Minh pendant la déclaration d'indépendance

Photos d’Ho Chi Minh pendant la déclaration d’indépendance

 

Malheureusement, les autres acteurs, et notamment les autorités francaises, n’allaient pas laisser le Viet Minh mener à bien son projet si tôt.

 

Une indépendance de courte durée: l’échec des accords de Fontainebleau et le début de la guerre

Si la déclaration d’indépendance marquait la victoire du Viet Minh sur les autres forces libératrices ainsi que son assise dans la population, les autres acteurs étrangers allaient tôt fait de remettre en cause ce pouvoir.

En Cochinchine, dès septembre 1945, la guerre de reconquête de l’Indochine commença avec l’appui des anglais. Au Tonkin, la présence de l’armée du Yunnan, alliée du Viet Minh, devenait préoccupante pour Ho Chi Minh qui signa le 6 mars 1946 un accord avec le commissaire de la République Jean Sainteny en négociant le départ des chinois. Pour prolonger cet accord, une délégation de la RDVN se rendit à Fontainebleau et Ho Chi Minh fut recut comme chef d’Etat en France le 14 juillet 1946.

 

Jean Sainteny et Ho Chi Minh en 1946

Jean Sainteny et Ho Chi Minh en 1946

 

En dépit de la reconnaissance internationale que cette réception en France pût laisser penser sur le moment, les français négocièrent pour que le mot “indépendance” ne fut pas mentionné dans les accords et que les troupes françaises puissent stationner sur le territoire vietnamien pendant cinq ans. L’application de ces accords du 6 Mars 1946 fut impossible et bientôt des incidents sanglants allaient se multiplier: la bataille de Haiphong en novembre puis celle de Hanoi en décembre 1946. C’est cette bataille de Hanoi qui marque véritablement l’entrée en guerre du Viet Minh, maitrisé alors entièrement par les communistes, contre les forces françaises.

Les combats durèrent huit ans et embrasèrent toute la péninsule indochinoise, en débordant sur le Cambodge et le Laos voisins.

La Déclaration d’Indépendance du Vietnam du 2 septembre 1945 est un acte hautement symbolique mais il ne sera qu’une étape vers l’indépendance et la reunification du pays. La République Démocratique du Vietnam (Nord Vietnam) sera reconnue indépendante en 1954 après les Accords de Genève et la République Socialiste du Vietnam ne verra le jour qu’en 1975 après le départ des troupes américaines.

 

Pour aller plus loin, nous vous recommandons ces ouvrages:

Pierre Brocheux, Histoire du Vietnam contemporain, la nation résiliente, Fayard, 2011, 280p

Céline Marangé, Le communisme vietnamien (1919 – 1991) : construction d’un Etat-Nation entre Moscou et Pékin, Presses de Sciences Po, 2012, 611 pages

Jacques Dalloz, La guerre d’Indochine, 1945-1954, Seuil (Points Histoire), 1987, 320 pages

Ivan Cadeau, La guerre d’Indochine : De l’Indochine française aux adieux à Saigon. 1940-1956, Editions Tallandier, 2015, 667 pages

 

Envie de vous offrir un voyage sur-mesure au Vietnam?

Cliquez et préparez votre voyage avec nous

DEMANDEZ UN DEVIS

Réponse sous 48h

Mathieu Arnaudet
Responsable Marketing

Laisser un commentaire :