+ 84 9 66 59 98 05 (Hotline, francophone, WhatsApp)
Qu'est ce que le Têt? Tout sur le nouvel an au Vietnam - Parfum d'Automne Qu'est ce que le Têt? Tout sur le nouvel an au Vietnam - Parfum d'Automne Qu'est ce que le Têt? Tout sur le nouvel an au Vietnam - Parfum d'Automne
La rue colorée de Hang Ma a Hanoi avant le Têt

Qu’est ce que le Têt? Tout sur le nouvel an au Vietnam

 

Les vacances du Têt approchent au Vietnam et le nouvel an lunaire aussi. 

Le Têt n’est pas que le passage à la nouvelle année, c’est un ensemble de traditions et de rites bien ancrés dans la culture vietnamienne.

Nous vous disons tout ce que vous devez savoir sur cette période de fêtes au Vietnam

 


 

L’origine du calendrier lunaire au Vietnam

Si le calendrier solaire d’origine romaine est utilisé dans la vie quotidienne par tous les vietnamiens, c’est le calendrier luni-solaire qui dicte les dates des fêtes traditionnelles au Vietnam. Ce calendrier aurait été créé sous l’Empereur Chinois Huang Di en l’an 2 637 AV JC. Depuis lors, en Chine comme au Vietnam, ce calendrier est resté la référence pour célébrer les fêtes et notamment le nouvel an.

Un calligraphe dans les rues d'Hanoi pendant les fêtes du Tet, Vietnam

Un calligraphe dans les rues d’Hanoi pendant les fêtes du Tet, Vietnam

 

Qu’est ce que le Têt?

Le Têt signifie l’arrivée du Printemps mais c’est aussi et surtout l’occasion de célébrer la nouvelle année luni-solaire en famille. La société vietnamienne reste encore traditionnelle et un grand nombre de rites entourent le passage à la nouvelle année : tous les membres de la famille nettoient la maison familiale ;  toute la famille encore prépare les meilleurs mets, et notamment le fameux banh chung, pour les présenter sur l’hôtel des ancêtres et ensuite les manger tous ensemble ; les plus âgés offrent des étrennes aux plus jeunes sous forme d’enveloppes rouges pour leur souhaiter la réussite et les plus jeunes souhaitent la bonne santé à leurs ainés. Toutes ces célébrations se font dans un esprit de fête aussi parce que le Têt est synonyme de vacances pour tous les vietnamiens – vacances officielles !

Le Têt, c’est aussi le symbole du renouveau. Pendant les premiers jours tout acte ou parole grossière sont bannis. Les actes doivent au contraire incarner l’harmonie et l’amour du semblable car ils reflèteront les douze mois à venir. Dans l’espoir d’une année favorable, les familles vietnamiennes s’arrangent pour que le premier invité (visiteur du premier jour de l’an) ait un signe de naissance en harmonie avec l’année qui débute (xông nhà).

L'encens dans un Pagode au Vietnam

L’encens dans un Pagode au Vietnam

 

Les fêtes du Têt

Le Têt, ce n’est pas une seule fête mais plusieurs cérémonies traditionnelles effectuées durant près de 10 jours. Le Têt Nguyen Dan (1er jour de l’année luni-solaire) étant bien évidemment le point d’orgue de ces cérémonies. Voyons en détail les différentes étapes du « Têt » :

# Táo Quân (Fête du Génie du Foyer): Cette célébration se déroule le 23ème jour du dernier mois luni-solaire. Elle accompagne le Génie du Foyer dans son envol vers les Cieux où il rencontrera l’Empereur de Jade. Quel est le but de cette mission, qui durera 6 jours, jusqu’au soir du Réveillon? Tout simplement rapporter ce qui s’est passé dans le Foyer durant l’année écoulée. Ce rapport aura des répercussions sur l’année suivante, il faut donc faire particulièrement attention aux offrandes données à ce Génie. Parmi les offrandes, se trouvent… des petites carpes! Ce Génie, dans la légende, monta aux cieux sur une carpe géante! Ces petites carpes sont ensuite remis dans les lacs ou en mer après que les encens soient brûlés ;

#Tất niên (Réveillon du nouvel an): c’est le dernier jour de l’année et le moment familial par excellence dans la société vietnamienne! Ce repas, pris soit à midi ou le soir, est appelé “bữa cơm tất niên” (repas du dernier jour de l’année). Le soir même, avant le passage à la nouvelle année, les vietnamiens préparent deux plateaux de culte: l’un pour les ancêtres de la maison (sur l’hôtel des ancêtres) et l’autre dans la cour de la maison dédié celui-ci au Ciel et à la Terre. Ce culte permet de se “laver” des mauvaises choses de l’année et d’accueillir sereinement la nouvelle année.

#Têt Nguyên Dán (fête du premier jour de l’année): dans les premières minutes de la nouvelle année entrera une personne choisie comme apportant chance et prospérité au foyer! C’est une sacrée responsabilité et c’est bien souvent le chef de famille qui est désigné! Ensuite, durant la journée, la famille, bien habillée, va à la rencontre du reste de la famille et des proches pour souhaiter la bonne année et ses meilleurs voeux. C’est à cette occasion que les enfants ainsi que les personnes âgées recoivent les “li xi”, ces enveloppes rouges synonymes de chance et de prospérité, et comprenant un peu d’argent.

 

Pendant les trois premiers jours de la nouvelle année, les vietnamiens laissent un plateau d’offrandes pour rendre le culte aux ancêtres. Durant les 4ème et 5ème jours, les vietnamiens brûlent de l’encens et des papiers votifs, considérés comme des cadeaux envoyés aux ancêtres. C’est le 7ème jour qui marque la fin de la période de fête et la fin du Têt. C’est à ce moment que les familles vietnamiennes enlèvent le Cây Nêu, tronc en bambou décoré d’objets dédiés à chasser les mauvais esprits pour accueillir la nouvelle année de la meilleure des facons.

 

Les symboles du Têt

Les enveloppes rouges 

Elles sont appelées « Bao lì xì » en vietnamien et sont données aux plus jeunes et aux membres de la famille proche le premier jour de la nouvelle année lunaire. Elles contiennent un peu d’argent et surtout des vœux pour la nouvelle année qui commence. La couleur rouge symbolise la chance et c’est cette couleur qui est également choisie pour la robe de mariée et les costumes traditionnels que portent les enfants pour le nouvel an. Le montant d’argent à l’intérieur de l’enveloppe est souvent un nombre favorable.

Enveloppes rouges en vente dans la rue Hang Ma à Hanoi, Vietnam

Enveloppes rouges en vente dans la rue Hang Ma à Hanoi, Vietnam

 

Les fleurs du Têt 

Les fleurs tiennent également une place importante durant le passage à la nouvelle année au Vietnam. Elles sont le symbole de la joie et apporteront le bonheur au foyer durant l’année à venir. C’est pourquoi chaque famille dispose d’un arbre à fleurs dans sa maison au moment du Têt. Deux fleurs notamment sont particulièrement présentes pendant le Têt : la fleur de pêcher (Nord Vietnam) et la fleur d’abricotier (Sud Vietnam). La première, de couleur rose foncée, s’épanouit avec un climat tempéré et incarne la chance et la prospérité. Il est dit qu’elle s’apparente à la beauté douce et charmante d’une jeune fille. La seconde est de couleur jaune et brillante et apporte la sérénité au foyer. Elle incarne la paix et la longévité puisque cet arbuste peut vivre des dizaines, voire des centaines d’années.

La fleur du pêcher en vente dans les rues de Hanoi, Vietnam

La fleur de pêcher en vente dans les rues de Hanoi, Vietnam

Un autre arbre est très présent pendant le Têt, il s’agit du kumquat, donnant des petits agrumes oranges pouvant être confis. C’est également un symbole de prospérité.

Komkuat en vente dans les rues de Hanoi, Vietnam

Kumquat en vente dans les rues de Hanoi, Vietnam

 

Le banh chung

Il s’agit du gâteau traditionnel du Têt par excellence! Selon la légende c’est le Prince Lieu qui gagna un concours culinaire organisé par le roi Hung et grâce à cela put accéder lui même au trône pour devenir le septième Roi Hung.

De forme carrée, confectionné dans les jours précédents le nouvel an, il est cuisiné à partir de 4 ingrédients principaux : les feuilles « dong », le riz gluant, le haricot mungo et la poitrine de porc. Cependant, la recette varie de région en région et chaque famille a son secret de fabrication. Il peut alors prendre une forme cylindrique (bánh Tét, symbole de fécondité), comporter des arômes de pandanus, poivre, ou jus de coco (surtout dans le Sud-Vietnam), des oignons blancs au vinaigre, des légumes en saumure et de la mortadelle vietnamienne.

Après sa confection, les bánh chưng sont placés par paire sur l’autel des ancêtres, et le reste est souvent offert à d’autres familles.

La dégustation du Banh Chung reste étroitement lié à la fête du Têt.

Le banh chung au centre des mets sur la table pendant le Têt au Vietnam

Le banh chung au centre des mets sur la table pendant le Têt au Vietnam

 

Le culte des ancêtres

Le Têt vietnamien est avant tout une fête familiale qui n’oublie pas d’inclure les ancêtres aux célébrations. Les vivants déposent ainsi sur l’autel des offrandes soigneusement préparées en signe de gratitude envers la bienveillance dont ont fait preuve les génies et les ancêtres au cours de l’année venant de s’écouler. En allumant des tiges d’encens, les vietnamiens invitent dévotement leurs ancêtres à rentrer au foyer pour passer quelques moments de Têt en famille. La fumée qui s’en échappe sert de lien entre le monde sur Terre et l’au-delà.

Hôtel des ancêtres dans une famille vietnamienne

Hôtel des ancêtres dans une famille vietnamienne

 

La nouvelle année sous le signe du “cochon”

La nouvelle année se déroulera sous le signe du cochon. Elle clôt ainsi un cycle complet des 12 signes chinois appelés aussi « rameaux terrestres ». Cette année est ainsi propice au bilan des 11 dernières années afin de se projeter sereinement et en conscience dans le nouveau cycle qui débutera l’année prochaine.

L'année du cochon fêtée à Hanoi, Vietnam

L’année du cochon fêtée à Hanoi, Vietnam

 

Très bon Têt et très bonne année à toutes et à tous !

 

Article et Crédit photos: Mathieu Arnaudet

 

Et voici encore plein d’autres bonnes raisons de visiter le Vietnam :

 

 

Mathieu Arnaudet

Laisser un commentaire :