Quoi voir à Sadec, la charmante ville fleurie du delta du Mékong ? - Parfum d'Automne Quoi voir à Sadec, la charmante ville fleurie du delta du Mékong ? - Parfum d'Automne Quoi voir à Sadec, la charmante ville fleurie du delta du Mékong ? - Parfum d'Automne
 
Sadec au bord de la rivière

Quoi voir à Sadec, la charmante ville fleurie du delta du Mékong ?

——————————————————————————-

Sadec est une petite ville charmante de la province de Dong Thap, dans le delta du Mékong. La ville ne fait pas partie des étapes incontournables du delta du Mékong mais pour celles et ceux qui prennent le temps de la région, c’est une halte très plaisante.

 

Sadec, le charme d’une ancienne petite ville coloniale

Marguerite Duras séjourna pendant quelques années de sa jeunesse, sa mère y dirigeant une école de filles. Et c’est aussi dans cette région qu’elle rencontra pour la première fois son « amant » :

« C’est donc pendant la traversée d’un bras du Mékong sur le bac qui est entre Vinh Long et Sadec dans la grande plaine de boue et de riz du sud de la Cochinine, celle des oiseaux » (L’Amant, Marguerite Duras).

Au-delà de cette facette romantique et romanesque de la ville, qui intéresse surtout les voyageurs français, la ville présente une atmosphère où il fait bon vivre. Il y a un marché authentique très animé près de la rivière et beaucoup d’architecture de la période coloniale, comme le vieux marché, ainsi que de nombreuses vieilles demeures et maisons de marchands. L’une de ces maisons appartenait bien à la famille de l’amant de Marguerite Duras, et il est possible de la visiter aujourd’hui. La rue Nguyen Hue, au bord du fleuve,  invite à la flânerie avec ses cafés, ses étals de marché et l’ancienne église française en arrière-plan.

Au centre de Sa Dec se trouve le temple Kien An Chung, à l’histoire très riche (elle servit par exemple de prison) et est à nouveau une propriété familiale aujourd’hui. La pagode Phuoc Hung fut quant à elle construite par les Chinois et servait autrefois de centre communautaire.

Enfin, Sadec est aujourd’hui surtout connu des voyageurs vietnamiens pour son village de fleurs, très animé avant le Têt, le nouvel an lunaire.

 

Sadec au bord de la rivière

Sadec au bord de la rivière. Crédit photo : Mathieu Arnaudet

 

Comment se rendre à Sadec ?

Sadec se trouve à environ 150 kilomètres d’Ho Chi Minh Ville, ce qui prend environ 3h en bus. Pour celles et ceux vivant dans la mégalopole du Sud Vietnam, il est donc possible d’organiser un week-end détente dans cette ville. Pour les autres voyageurs de passage, vous pouvez combiner Sadec avec une autre destination, comme Can Tho par exemple.

Pour vous rendre à Sadec, où que vous soyez, nous vous recommandons de réserver avec la compagnie Phuong Trang (Futa) qui est de très bonne qualité. De Can Tho, vous devrez aller à la station de bus où se trouvent les bureaux de la compagnie. Comptez environ 1h30 de route pour arriver jusque Sadec.

 

La meilleure saison pour la visiter

Comme pour tout le delta du Mékong, nous vous recommandons d’y séjourner entre décembre et mars, à la saison sèche. Il ne pleuvra pas et les températures seront douces, voire fraîches le matin et en soirée. Cela vaut d’autant plus pour Sadec qui est en pleine effervescence de la fin décembre à la fin janvier, avant le nouvel an vietnamien.

 

Quoi faire à Sadec ?

 

Visiter le village de fleurs (Làng hoa)

Le village des fleurs de Sa Dec, appelé en vietnamien Làng hoa, était à l’origine le village des fleurs de Tan Quy Dong, un village d’artisanat traditionnel vieux de plus de 100 ans. Situé sur les rives de la rivière Tien connues pour ses terres fertile, le village a acquis depuis longtemps une belle notoriété en matière de fleurs ornementales.

Aujourd’hui, la superficie totale de culture de fleurs est de plus de 500 hectares, pour plus de 2 000 espèces différentes de fleurs ornementales. Ce sont environ 2 300 ménages qui vivent de ce commerce à l’année.

Avec les années, les techniques ont bien sûr évolué et toujours plus de de fleurs nouvelles et rares apparaissent. Mais la différence avec les autres lieux dédiés à la production de fleurs, c’est qu’ici les fleurs sont cultivées sur de hauts treillis, pour faire face à la montée de l’eau du canal. D’ailleurs, pendant la période des pluies, les villageois viennent inspecter leurs fleurs en sampan !

Aujourd’hui, forts de nombreuses années d’expérience, de leur réputation et des progrès scientifiques et techniques, les producteurs de fleurs ornementales Sa Dec sont reconnus à l’international. Les fleurs s’exportent ainsi au Laos, au Cambodge, en Thaïlande et même en Chine.

Si vous vous déplacez par vous-mêmes, le lieu (Làng hoa) est indiqué sur Google Map, vous n’aurez donc aucun problème à le trouver. Il y a aujourd’hui une arche de bienvenue à l’entrée de la rue principale, Sa Nhien. Sur plus de deux kilomètres, de part et d’autre de la rue se trouvent les parterres de fleurs. Vous pourrez vous arrêter et aller les voir de plus près à votre guise. Quelques locaux ont créé des parcs touristiques où il est possible de s’y promener moyennant une petit frais d’entrée.

 

Vue aérienne du village des fleurs de Sadec

Vue aérienne du village des fleurs de Sadec. Crédit photo : Mathieu Arnaudet

 

Visiter la demeure de Huynh Thuy Le, l’amant de Marguerite Duras

L’ancienne demeure Huynh Thuy fut construite par Huynh Cam Thuan – le père de Huynh Thuy Le, l’amant de Marguerite Duras – en 1895 dans une zone commerciale animée au bord de la rivière Sa Dec. À l’époque, M. Thuan était un célèbre marchand chinois. À la mort de son père, Le a hérité de la maison et l’a rénovée en 1917. Après la mort de Le en 1972, sa femme et ses enfants se sont installés à l’étranger, laissant la maison inutilisée. Elle est devenue un bâtiment administratif en 1975 et récemment une destination touristique.

La maison a trois chambres, dans l’architecture typique du sud-ouest du Vietnam, la chambre extérieure servant de chambre d’amis et de lieu de culte tandis que les chambres restantes sont utilisées pour le coucher. De l’extérieur, la maison ressemble à une villa française, mais à l’intérieur, c’est le style architectural chinois caractéristique qui prédomine. Son toit est incurvé à ses coins, ressemblant à la conception des temples des pagodes de la région du Nord. La maison n’est pas grande mais a des meubles luxueux.

 La maison de Huynh Thuy Le est aujourd’hui, et peut-être pour toujous, associée au célèbre roman L’Amant de Marguerite Duras, et à son adaptation cinématographique de Jean-Jacques Annaud, qui raconte l’histoire d’amour cachée entre l’écrivaine Marguerite Duras et Le, dont le père s’est fermement opposé à leur liaison en raison d’une mésalliance. Marguerite devant rentrer en France pour ses études, leur liaison a duré 18 mois. L’Amant fut écrit 50 ans plus tard et remporta le Prix Goncourt 1984, le prix littéraire le plus prestigieux en France.

Il est possible de voir d’autres anciennes très belles demeures en marchant le long de la rue Nguyen Hue.

 

L'ancienne demeure Huynh Thuy

L’ancienne demeure Huynh Thuy. Crédit photo : Mathieu Arnaudet 

 

Se balader dans le marché de Sa Dec (Chợ Thực phẩm Sa Đéc)

Comme toute ville, Sa Dec a aussi son marché. Celui-ci est un marché de gros important dans la région, les produits s’y acheminant depuis toute la partie sud du pays et même des pays limitrophes.

Le bâtiment principal du marché fut construit à la fin du XIXe siècle, avec une charpente en acier solide, une architecture assez unique, imprégnée de la culture orientale qui a absorbé et sélectionné l’architecture occidentale. Le bâtiment fut restauré à la jusqu’à la fin du XXe mais de manière à lui faire garder son style d’autrefois.  Ce bâtiment est aujourd’hui une œuvre architecturale importante de la ville, et il est bon de voir qu’il n’a pas encore été recouvert de panneaux publicitaires !

 

Bâtiment abritant le marché de Sadec

Bâtiment abritant le marché de Sadec 

 

Les bâtiments religieux de la période chinoise

Sa Dec est également connu pour ses édifices spirituels, à tel point que certains disent : « Sa Dec est la terre de Bouddha ». En voyageant à Sa Dec, ne soyez donc pas surpris de voir quelques-uns des50 grands et petits temples disséminés dans la ville. Il y a notamment deux lieux que nous vous conseillons de visiter :  les pagodes Phuoc Hung Co Tu et Kien An Cung.

Phuoc Hung Co Tu est également connue sous le nom de Pagode des parfums, abréviation de l’enseigne de la pagode Minh Huong, située au 461, rue Hung Vuong, au cœur de la ville. Son architecture artistique extrêmement sophistiquée est associée à la naissance du bouddhisme dans l’ancienne ville de Sa Dec il y a 300 ans. La pagode fut construite en 1838 par un groupe de Chinois appartenant à l’Association Minh Huong arrivés. La pagode a connu six générations d’abbés (moines administrateurs) qui ont chacun marqué à la fois la vie locale mais aussi modifié l’architecture et le visage de la pagode. Le Très Vénérable Minh Phuoc a agrandi les couloirs Est et Ouest en 1854 ; Le Très Vénérable Nhu Dieu a restauré la salle principale en 1882 ; Le Très Vénérable Van Hien a imprimé les sutras tibétains Kim Cang, Pho Mon et Ji en caractères chinois gravés sur bois. 1919 ; Le vénérable Vinh Dat, abbé à partir 1962, a organisé la restauration et l’agrandissement de la pagode, comme la reconstruction du Tay Lang, la construction d’une station Quan Am, une porte à trois voies, etc. Le Vénérable Thich Thien Hue lui succéda comme abbé à partir de 1987 pour poursuivre les travaux de restauration de l’édifice, recréant Dong Lang, construisant la salle de l’école de base bouddhiste de Dong Thap….

La pagode a aujourd’hui un total de 8 toits, suivant une structure à 2 niveaux. Le dessus est recouvert de tuiles traditionnelles yin et yang comme les temples les plus anciens. Entouré de figures en relief, de plantes, de fleurs, de feuilles et d’oiseaux de toutes sortes, ainsi que des quatre esprits de Dragon, Lan, Qui et Phung dans le style chinois. Tous sont harmonieusement combinés.

 

Pagode Phuoc Hung Co Tu à Sadec

Pagode Phuoc Hung Co Tu à Sadec

 

Lieu de culte également construit par un groupe de Chinois. Kien An Cung est situé dans le quartier 2, au cœur de la ville de Sa Dec. La pagode fut construite en 1924 et achevée 3 ans plus tard. Grâce à son architecture unique, Kien An Cung est devenue aujourd’hui une destination touristique spirituelle.

Selon les archives historiques, dès son ouverture, Kien An Cung fut un lieu de culte important mais aussi un lieu de rassemblement pour les Chinois qui souhaitent s’installer dans la province deDong Thap. Après près d’un siècle d’existence, Kien An Cung occupe toujours une place importante dans la culture spirituelle de la communauté chinoise locale.

 

La pagode Kien An Cung à Sadec

La pagode Kien An Cung à Sadec  

 

Visiter le site historique et naturel de Xe Quyt

Situé à environ 15 kilomètres de Sa Dec, Xeo Quyt était la base révolutionnaire (de 1960 à 1975) du Comité provincial du parti de Dong Thap pour diriger le peuple dans la guerre de résistance contre les États-Unis.

Reconnue comme une relique historique nationale en 1992, Xeo Quyt est une destination intéressante, liant découverte historique et immersion dans la jungle tropicale locale. Sur place, il est possible de visiter le site à pied en empruntant le chemin construit au-dessus de la mangrove. C’est une balade d’environ 2 kilomètres. Autrement, pour 25 000 VND par personne (1 euro), il est possible de faire un petit tour en barque d’environ 20 minutes.

 

Le site historique et naturel de Xe Quyt

Le site historique et naturel de Xe Quyt. Crédit photo : Mathieu Arnaudet 

 

En faisant cette balade à  Xeo Quyt, vous avez l’occasion d’explorer une riche forêt vierge, mais également de prendre la mesure des conditions dans lesquelles vivaient les soldats vietnamiens de l’époque, tapis dans la forêt pour éviter au maximum les bombes.  Des cabanes en bambou, reconstitutions des différents baraquements de l’époque, parsèment le chemin et vous donnent quelques informations sur la manière dont était organisée la résistance.

 

Reconstitution d'une scène de vie à Xe Quyt

Reconstitution d’une scène historique à Xe Quyt. Crédit photo : Mathieu Arnaudet 

 

Juste à côté du site proprement historique, se trouve un parc de 25 hectares pour celles et ceux voulant profiter du calme de l’endroit. On y trouve une aire de pique-nique avec des canaux, des champs, des étangs de lotus, etc. Le week-end sont souvent organisés pour les jeunes de nombreux jeux et activités folkloriques éducatifs.

 

Où dormir à Sadec ?

 Il n’y a pas un grand choix d’hôtels à Sadec. Préférez donc l’authenticité avec un séjour dans la Maison en Bambou de Phong, situé dans le village des fleurs, mais un peu excentré de toute l’activité. Phong est en professeur de mathématiques francophone qui a construit lui-même les hébergements en bambou dont il fait profiter principalement les voyageurs francophones. Attention tout de même : Phong est quelque peu rigoriste, il n’y aura donc ni climatisation ou eau chaude pendant votre séjour ! La femme de Phong s’occupe de la cuisine et vous ravira les papilles. Possibilité aussi (ce qui est bien pratique !) de louer une moto sur place pour découvrir les environs.

 

Les bungalows en bambou de Phong

Les bungalows en bambou de Phong. Crédit photo : Mathieu Arnaudet 

 

Vous savez maintenant comment profiter à fond de votre séjour à Sadec !

Contactez-nous pour organiser votre voyage dans le delta du Mékong.

Mathieu Arnaudet
Responsable Marketing

Sorry, the comment form is closed at this time.