Préparer son voyage au Vietnam - Parfum d'Automne Préparer son voyage au Vietnam - Parfum d'Automne Préparer son voyage au Vietnam - Parfum d'Automne
Préparer son voyage au Vietnam

Préparer son voyage au Vietnam

———————————————————————————

Préparer son voyage au Vietnam c’est d’abord se poser les bonnes questions.

Dans cet article, nous vous donnerons les éléments d’informations à ces questions essentielles.

Vous trouverez aussi quelques informations pratiques pour que vous vous sentiez à l’aise dès votre arrivée sur le territoire vietnamien.

Peut être, ensuite, aurez-vous envie d’organiser votre voyage sur-mesure au Vietnam avec nous

Combien de temps voyager au Vietnam pour une première visite?

Si vous ne visitez que le Vietnam, nous vous conseillons un séjour d’au moins 15 jours. Cette durée vous laissera le temps de faire un circuit du Nord au Sud du Vietnam et de découvrir toutes les destinations immanquables qu’offre le pays. Un séjour plus court peut être conseillé si vous visiter d’autres pays de la région comme le Cambodge ou le Laos. Vous pourriez par exemple visiter seulement le Nord Vietnam pour un séjour de 8 à 10 jours et continuer ensuite vers Luang Prabang.

Ce que nous conseillons souvent c’est de prévoir un voyage de trois semaines: 2 semaines pour descendre le Vietnam du Nord au Sud et 1 semaine au Cambodge pour y découvrir les Temples d’Angkor et la campagne Khmer.

Que voulez-vous visiter au Vietnam?

Le Vietnam est un pays riche, de par la diversité de ses paysages et de ses populations. Il faudra vous poser la question de savoir ce que vous voulez visiter en priorité… Est-ce les montagnes et les rizières en terrasse du Nord Vietnam ? Est-ce les villes et les plages du Centre Vietnam? Est-ce le Delta du Mékong ? A quoi voulez-vous donner la priorité ? Ce sera peut-être un peu de tout cela…  Après un trajet de 11 000 km, vous aurez sans doute l’envie de découvrir le plus possible, et vous aurez bien raison !

Vous devrez adapter vos désirs en fonction de la saison à laquelle vous voyagerez.

Baie de Lan Ha Vietnam

Paysage de la Baie de Lan Ha au Vietnam. Crédit photo: Mathieu Arnaudet

Quel est le meilleur moment pour visiter le Vietnam?

Maintenant que vous vous êtes décidés sur le type de voyage que vous voulez réaliser, il s’agira de trouver le bon moment… Meilleure période pour vous (de vacances) mais aussi meilleure période pour découvrir le Vietnam.

Le climat diverge selon les régions au Vietnam. Nous vous recommandons de visiter le Vietnam au mois d’avril si vous voulez avoir un temps agréable (pas trop chaud, pas beaucoup de pluies) partout au Vietnam.  Si vous voulez découvrir la manière dont les montagnards récoltent le riz dans le Nord Vietnam, nous ne pouvons que vous conseiller de venir au mois de septembre. Il pleuvra toujours certes, mais pas toute la journée et les couleurs des rizières vous feront oublier le climat !

Il faudra aussi regarder du côté du calendrier lunaire vietnamien… C’est ce dernier qui rythme les fêtes et les vacances au Vietnam. La plus grande période de vacances se passe durant la fête du Têt, généralement au mois de janvier – février, c’est le nouvel an lunaire. Les vietnamiens à ce moment-là de l’année rentrent dans leur famille célébrer le nouvel an et prennent leur congé annuel. Vous trouverez Hanoi déserte à certains moments !

Pour vous aider, voici quelques fêtes:

# Nouvel an : 1er Janvier

# Nouvel an lunaire : 1er Janvier lunaire (16 février en 2018). Date changeant chaque année.

# Fête du Roi Hung : 10 Mars lunaire (25 avril 2018). Date changeant chaque année.

# Réunification du Vietnam : 30 avril (calendrier romain)

# Fête Internationale du travail : 1er Mai (calendrier romain)

# Fête de l’Indépendance : 2 Septembre (calendrier romain)

# Fête de la mi- automne : courant octobre. Date changeant chaque année.

[Faites nous part de votre projet de voyage et planifiez le avec nous]

Paysages spectaculaires dans le district de Mu Cang Chai, Vietnam

Les rizières en terrasse de Mu Cang Chai. Crédit photo: Mathieu Arnaudet

Quel visa pour vos besoins?

Vous savez maintenant quand et combien de temps partir et quoi visiter! Quel est alors le type de visa que vous allez demander ? Le choix est plutôt simple :

– Exemption de visa pour les personnes de nationalité francaise si le séjour ne dépasse pas 15 jours. Votre passeport sera tamponné à l’arrivée à l’aéroport, c’est tout.

Visa d’un mois : si vous êtes francais et que votre séjour excède 15 jours, vous devrez obtenir un visa de 1 mois. Ce visa peut être à entrée simple (vous n’entrez qu’une seule fois sur le territoire vietnamien) ou à entrées multiples (si vous partez dans un autre pays et que votre vol retour vers chez vous est depuis le Vietnam par exemple). Le visa simple vous coûtera 25 dollars tandis que le visa multiple entrées coûtera 50 dollars.

Même logique et même prix pour le visa de 3 mois.

Pour obtenir les visas d’1 ou de 3 mois, vous devrez recevoir une lettre d’invitation. Vous pouvez l’obtenir en ligne sur le portail officiel de l’immigration vietnamienne (https://www.xuatnhapcanh.gov.vn/) ou en la demandant à votre agence de voyage sur place qui pourra l’obtenir très facilement.

Quels sont les prix sur place?

Le vol aller-retour vers le Vietnam sera bien sûr votre plus importante dépense. La vie sur place reste peu chère même si elle a tendance à augmenter (inflation et enrichissement de la population).

Ayez déjà en tête ces taux de change:

# 1 dollar = 23 000 Vietnam Dong (environ)

# 1 euro = 26 000 Vietnam Dong (environ)

Ensuite, quelques ordres de grandeur:

# Nuit d’hôtel: La gamme de prix est vaste. Il est possible de dormir pour 5 dollars dans les hostels des grandes villes comme réserver un hôtel de luxe pour plus de 150 dollars la nuit. Vous pourrez avoir des hôtels de très bonne qualité pour 30 – 35 dollars la nuit ;

# La nourriture: Les restaurants de rue sont partout au Vietnam et vous pourrez y manger pour 2 ou 3 dollars. Les prix dans les restaurants débutent aux alentours de 5 dollars ;

# Se déplacer en taxi: Les taxis et les applications (Grab Taxi, Go Viet, Be Taxi) sont très nombreux. Vous pourrez traverser la ville de Hanoi pour moins de 4 dollars (100 000 VND).

# Les vols intérieurs: si vous restez 15 jours au plus, vous pourriez être amenés à prendre un ou plusieurs vols internes au Vietnam. Vous pourrez payer moins de 100 dollars avec les compagnies low cost comme Viet Jet ou Jet Star. Comptez entre 100 et 150 dollars pour un vol avec la compagnie nationale Vietnam Airlines. Il faut savoir que les vols des compagnies low cost sont souvent en retard. Il faut mieux ainsi payer un peu plus cher et arriver à l’heure!

Afin de vous faciliter la vie sur place et de vous éviter les frais bancaires, nous vous conseillons d’opter pour une carte de crédit Monabanq: vous payez un forfait par mois (6 euros) et vous n’avez aucun frais sur vos retraits à l’international.

Balade en Cyclo Pousse à Hanoi

Famille se baladant en cyclo pousse dans Hanoi. Crédit photo: Mathieu Arnaudet

Quoi mettre dans sa valise pour partir au Vietnam?

Ca y est, tout est planifié, il ne vous reste plus qu’à faire votre valise!

En premier nous vous recommandons de voyager léger ! On trouve de tout au Vietnam et si vous manquez de quelque chose, vous n’aurez pas longtemps à marcher pour trouver ce qui fait défaut !

En fonction du type de voyage que vous voulez effectuer, nous pourrons vous aiguiller sur le type de bagage : sac à dos ou valise roulante ?

Pour les randonneurs, pas de souci ! Pour les autres, la question se pose également tant les trottoirs des villes sont encombrés et qu’il n’est pas facile de faire rouler sa valise !

Maintenant, l’intérieur de la valise… n’oubliez pas un vêtement de pluie, on l’a vu (« quand partir au Vietnam »), il est probable que vous rencontriez la pluie durant votre voyage.

Mais n’oubliez pas non plus la crème solaire et les lunettes de soleil ! Attention aux coups de soleil si vous vous exposez au soleil. Le soleil frappe fort ! N’oubliez pas non plus le produit anti-moustique si vous partez découvrir les rizières ou les campagnes vietnamiennes. Une trousse de pharmacie est également la bienvenue.

Enfin, l’outil du voyageur : l’appareil photo ! En effet, il serait dommageable de ne pas ramener des clichés de ce pays si photogénique…

Quelques mots de vietnamien pour vous aider sur place

Voyager au Vietnam ne nécessite pas d’en connaitre la langue et fort heureusement quand on sait à quel point son apprentissage peut s’avérer difficile !

Néanmoins, pouvoir dire quelques mots peut vous permettre de briser la glace avec les vietnamiens qui aiment voir les étrangers s’essayer (et se tromper) dans leur langue. Nous ne pouvons donc que vous encourager à vous pencher d’un peu plus près sur cette langue… Voici une petite introduction :

Le vietnamien est une langue variotonale dans laquelle le ton est une composante du mot au même titre que les voyelles ou consonnes. Tout changement entraîne donc automatiquement une modification du sens. Il faut donc en priorité distinguer les différents tons :

Le ton recto-tonal : Ce ton n’a pas de « signe ». Mais cela n’empêche pas qu’il faut dire le mot d’une certaine manière. Prenez une voix légèrement plus haute que la hauteur moyenne de votre voix en français et maintenez la hauteur ;

Le ton montant : Marqué par le signe « ’ », il se réalise en partant de la hauteur du recto-tonal et en faisant monter la voix lors de la prononciation de la voyelle principale ;

Le ton descendant : Marqué par le signe « ` », il se réalise en partant de la hauteur du ton recto-tonal et en faisant descendre la voix lors de la prononciation de la voyelle principale.

Le ton interrogatif : il se réalise en partant du ton recto-tonal, en faisant dans un premier temps monter légèrement la voix puis en la faisant descendre. Une flexion interrogative doit se faire entendre.

Le ton rompant : Marqué par le signe « ~ », il se réalise comme le ton interrogatif avec, pendant sa réalisation (accrochez-vous), un coup de glotte qui donne l’impression d’une interruption.

Pour ces quatre derniers tons, le ton est marqué par un signe placé au-dessus de la voyelle.

Le ton lourd : Marqué par le signe « . », il se réalise comme si l’on voulait faire rentrer la voix dans la cage thoracique par une contraction du diaphragme. Cette réalisation peut être comparée à celle du ton descendant mais de façon beaucoup plus abrupte.

Ce ne sera pas une partie de plaisir, je vous l’accorde. Mais rassurez-vous, il n’y a pas que des difficultés : l’ordre des mots dans la phrase est le même qu’en français (sujet – verbe – complément) !

Une des caractéristiques premières de la langue vietnamienne est la valeur donnée à l’utilisation des pronoms. Ils renvoient systématiquement à des appellatifs familiaux et s’utilisent en fonction de votre interlocuteur:

Bébés / enfants jeunes : Chau Petit frère et petite sœur : Em
Grand frère : Anh Grande sœur : Chi
Oncle : Chú Tante : Cô
Grand Père : Ông Grand-mère : Ba

 

Nous espérons que cet article vous a été utile dans la préparation de votre prochain voyage au Vietnam…

L’envie vous prend de visiter le Vietnam?

Cliquez et préparez votre voyage avec nous

DEMANDEZ UN DEVIS

Réponse sous 48h

arnault

Laisser un commentaire :